Étiquettes

, , ,

1849-1907.

Onzième des douze dédicataires des Poésies au titre de « directeur de revue ». Il avait publié en 1868 un recueil de satires, Les Lanières. Du 3 décembre 1868 au 2 février 1870 il dirigea l’hebdomadaire estudiantin L’Avenir (« littéraire, philosophique, scientifique » ; à la même époque, il écrivait aussi dans Le Figaro, Le Gaulois, et La Revue populaire de Paris de Louise Bader avec qui il fit le drame Blanche Soravel. En 1870, il publia chez Alphonse Lemerre (éditeur que Ducasse envisage pour son compte dans sa lettre du 12 mars) le poème L’Invasion. Ayant gardé une attitude prudente durant la Commune (il fut alors secrétaire de Tirard, maire du 2e arrondissement de Paris), il émigra en 1872 en Roumanie, s’y établit et y créa divers périodiques (la Liberté, l’Indépendance Roumaine). Rentré à Paris deux ans après, il publia chez Alcan une Histoire de la Roumanie contemporaine souvent fautive qui le brouilla avec la gauche roumaine hostile à son ralliement aux conservateurs  » takistes « . Le retour au pouvoir de Take Ionescu le fit inspecteur des finances. « Des étrangers qui s’établirent chez nous, il fut sans doute le plus intrépide et celui qui écrivit le plus de choses, pas trop mal rédigées. » (Nicolas Iorga).

Advertisements