Étiquettes

, , , , ,

1842 – après 1926. Au «père Plantet» (il avait passé quatre-vingts ans quand les frères Guillot-Muñoz l’interrogèrent) sont dues deux icônes de l’imagerie ducassienne.

  1. il disait avoir chevauché avec Isidore Ducasse encore enfant (anecdote de la charogne rencontrée, analogue à la mère morte),
  2. l’avoir revu lors de son retour de 1867 à Montevideo, dans une loge de théâtre, «en train de faire la cour à mademoiselle Julia *Montagne».
Advertisements