Étiquettes

, , , , ,

Seule « école » de poésie qui se soit récemment déclarée à l’heure où Ducasse publie. D’une manière originale, elle ne s’est pas signalée par un manifeste théorique (telle que les « préfaces absurdes » de Hugo, Gautier…), mais par une anthologie, Le Parnasse contemporain, suite de fascicules publiés chez *Lemerre et dont le premier recueil a paru en 1866. « La première école qui ne se définisse pas par une doctrine mais par des admirations communes, aspirerait-elle à l’anthologie, que les poètes admirés semblent continuer – si la naissance de l’anthologie n’avait contribué à la former ? Depuis des siècles, la poésie était réponse, quelle que fût la question ; elle devient question, quelle que soit la réponse. » (Malraux, L’Homme précaire, p. 239). En 1871, c’est encore aux « bons parnassiens » que Rimbaud propose ses poèmes. $$

Advertisements