Étiquettes

, , ,

Type de variation voisin du *développement, mais logiquement moins astreignant. La paraphrase peut n’assumer qu’une partie des données du discours paraphrasé. Réciproquement, elle peut se borner à expliciter une de ses parties. Quand Lautréamont écrit que la partie synthétique de son œuvre est complète et suffisamment paraphrasée, il prend ce participe comme synonyme de développée. C’est à l’ampleur près le sens de Fontanier, pour qui la paraphrase est une « sorte d’amplification oratoire par laquelle on développe et on accumule dans une même phrase plusieurs idées accessoires ». Si, dans le cadre d’une toponymie des *variations, on veut assigner à la paraphrase un sens spécifique, il convient d’adopter une définition plus précise. Je propose: variation didactique ou improvisée, sans souci esthétique ni de complétude, propre seulement à évoquer, à bon entendeur, le sens du texte source indépendamment de sa lettre.

Advertisements