Étiquettes

, , , ,

Original se dit de ce qui est primitif, jamais vu, paraît pour la première fois. Du romantisme, mal séculaire, l’art moderne, peste subséquente, a hérité la réprobation des formes traditionnelles, la suspicion des conventions, le souci de marquer à tout prix une différence courtaude, l’irrespect des défunts. Dure loi de la mode : nulle attitude, œuvre, mode vestimentaire, coiffure, sentiment ne doit être répété d’une saison à l’autre. À toute situation, émotion, l’artiste est tacitement enjoint de faire une réponse originale. L’injonction atteint, par contagion, tout comportement « créatif ». Injurier le maître, se démarquer du voisin, du concurrent, voilà l’imitativisme à rebours qu’illustrent d’insistants œdipes. La puérile obligation d’inventer grève d’une hypothèque impayable l’asservissement à soi. Le calque, à main levée, d’un modèle de rencontre nous en libère. Exigence passionnante; je m’assure de la volonté qui la fonde : elle ne tient pas à l’obligation, mais à la fantaisie, à laquelle elle offre une carrière réglée comme du papier à musique. Elle répudie le narcissime grégaire de cette objection têtue à la règle, cette prohibition du passé, trésor dont la littérature tira le meilleur de sa force, vante l’attrait du plurimillénaire réseau de souvenirs, d’ombres, de procédés, de légendes, de transgressions, de masques, de robes, de poses enfreintes. Imiter le père avait quelque chose de lancinant, de hagard; c’était peu supportable. Devoir faire le contraire, se croire tenu à se conduire comme nul ne fit, ce n’est pas plus malin, et vous expose en outre aux asiles d’aliénés. La solution complexe à cette alternative bâtarde est suggérée par le polynôme algébrique. Des coefficients constants, extraits d’un texte de départ bien choisi, y affectent les puissances successives d’une variable capricieuse, capable d’explorer d’autant plus assurément le plan coordonné des lettres, que ce système de contrepoids lui assure une implantation littéraire d’un équilibre parfait. C’est la solution préconisée et exemplifiée par Isidore Ducasse. Par elle le poète abandonne la nudité dévote, expressive, adoratrice de soi, malheureuse, abusivement présente, caractéristique, fastidieuse, morbide, non ludique, sacrée qui s’observe sur les produits de l’auto-adoration personnelle. L’original, du coup, perd son prix supérieur. Chaque lecteur peut vérifier ce que lui doit son dérivé, mais aussi en quoi le texte plagiaire est en progrès sur le plagié. C’est bien le moins. Si ne m’en croyez, reportez-vous à Pascal (Quignard, Petits Traités, Folio, tome II, p. 134).

Advertisements