Étiquettes

, , , , ,

6. Héros du roman épistolaire de *Goethe Les souffrances du jeune Werther (1774, remanié en 1782). Dans ce récit, autobiographique paraît-il, d’amours juvéniles et malheureuses, Goethe fait commettre à son transposé, dûment muni de pistolets, le *suicide qu’il évita. Substitution judicieuse. Le roman eut un succès subit, énorme et malencontreux, comme, plus tard, dans un style plus tonique, le fameux drame radiophonique Mars attacks ou plutôt la Guerre des Mondes d’Orson Welles : maints (maints veut dire «beaucoup de», mais on a dû exagérer) lecteurs, aussi désespérés que Werther et moins avisés que l’auteur, suivirent l’exemple de ce diable en carton de Werther ; on parla d’une mode du suicide ; tant et si bien que, dans un poème de 1775 mis dans la bouche de son personnage, Goethe, vaguement alarmé, note en manière d’avertissement :

SOIS UN HOMME
ET NE SUIS PAS MON EXEMPLE !

Cela fait (qui ne mangeait pas de pain), Goethe se rendormit du sommeil du juste. Il vécut encore cinquante-sept ans.

Advertisements