Étiquettes

, , , , ,

Paris 1610-1660.

Sixième et dernier pauvre, mendiant tiqueur au porche (II : 88). Ce bonhomme eût plu à Léautaud : endurci par une mère marâtre, il resta gai, aimant plaisir, lettres, théâtre, bonne chère et bon vin ; abbé en 1619, il alla vivre en Italie auprès d’un sien parent chanoine. À 28 ans se déclarèrent les premiers signes de la maladie qui lui paralysera les jambes et lui tordra l’épine dorsale au prix de souffrances peu dicibles. Infirme à jamais, rentré à Paris il épousa à 42 ans Françoise d’Aubigné, petite-fille du poète des Tragiques ; elle devait charmer les hôtes du « salon littéraire » qui s’institua chez eux avant que, veuve, la future Maintenon prît à charge les enfants du Roi et de la Montespan. Scarron fit d’abord des poèmes burlesques, dont il passe pour avoir inventé le genre (Virgile travesti). [®Travestissement] Victime du succès, ce *genre tomba dans des débordements dont Scarron s’offusqua ; il revint alors à la satire classique, d’un ton qui annonce *Boileau, son cadet de 26 ans et son voisin au porche (II : 88). Il fit aussi une comédie, Jodelet ou la Maître valet (1645), et surtout le Roman comique (1651), lisible encore aujourd’hui en Pléiade où *Adam donne les détails que je vous livre. C’est une chose à lire à voix haute avec l’accent d’un terroir. Ce *roman aurait, dit-on, inspiré à *Gautier son Capitaine Fracasse, mais j’avoue que le rapport m’a échappé.

 

Advertisements