Étiquettes

, , , ,

Héroïne d’un épisode des Confidences (livres VII à X) de *Lamartine (1849), publié à part sous ce titre après 1852. L’intrigue démarque celle de Charles Barimore, récit du peintre Alexandre Forbin (1810, rééd. 1843). Le poète farceur y entrepose comme ketchup le mixage, opéré à *Ischia en 1844, de deux figures féminines : Antoniella, servante entreprise à Naples en 1811, et Geneviève Favre, jeune batelière accostée à Narnier près du lac de Genève en 1815. Cas de manie récurrente : ces souvenirs maritimes, helvétiques et ancillaires avaient déjà inspiré au bateleur le poème Novissima Verba des Harmonies poétiques et religieuses (1830) : de quoi faire « sourire superbement les gosses sans mouchoir de la quatrième » (I : 43). Quelque chose en ces enfants lucides s’érige dorénavant contre la prétention d’un poseur qui ne trouve rien de mieux à orchestrer que les sentiments mélangés, comme dans une potée, qu’inspirèrent quinze ou trente ans plus tôt deux filles de rencontre à un oisif amateur de la chair d’autrui. Ces chevauchées rurales n’instruisent personne. Il faut tendre au général (II : 112).

Advertisements