Étiquettes

, , ,

Éclaircir un poète, c’est montrer en quoi il éclaire. L’endeuiller, c’est le ramener à du passé, en faire un de ces auteurs qu’on réédite sans les relire, que dis-je ? sans les avoir jamais lus. L’allumer, c’est s’en servir pour jeter une lumière sommaire sur ceux qu’il assimila. Le comprendre, c’est ne tendre qu’à connaître la contradiction de son esprit avec le néant qui le précéda, son accord réglable avec les êtres qui lui succèdent, ou lui succéderont.

Advertisements