Étiquettes

, , ,

Bazet 1797 – Tarbes 7 juin 1864.

Clerc à l’étude de Me Claverie, notaire, à l’époque (~1829) où François *Ducasse y faisait office de saute-ruisseau, marié le 18 février 1844 à Madeleine Beauxis-Sempé, dite Jenny (1820-1899), il eut d’elle trois enfants, Jean-Paul, Georges et Louis. Il passe pour avoir été à Tarbes l’indispensable correspondant du père, voire quelque peu le tuteur d’Isidore Ducasse, qui put fréquenter sa maison durant les deux années d’études (1859-1862) qu’il fit au lycée impérial de cette ville (aujourd’hui lycée Théophile Gautier). Conseiller municipal, franc-maçon, Jean Dazet jouissait – contrairement plus tard à son fils Georges (ou George comme l’orthographie à l’anglaise leur correspondance) – d’une réputation de haute intégrité. Quand il mourut, Isidore Ducasse était interne au lycée de Pau depuis huit mois.

J’ai été en relation avec des hommes qui ont été vertueux. Ils mouraient à soixante ans, et chacun ne manquait pas de s’écrier : « Ils ont fait le bien sur cette terre, c’est-à-dire qu’ils ont pratiqué la charité… voilà tout, ce n’est pas malin, chacun peut en faire autant. » (I, 9)

Advertisements