Étiquettes

, , ,

22/4/1813 – ? Né à Mervent (Vendée), il arrive à Montevideo au plus tard en 1839. Commerçant, il s’endette (une lettre de 1840 se plaint de locataires déficients) et obtient une place de secrétaire au consulat de France. Il s’y lie avec François Ducasse au mariage duquel il est témoin (21-2-1846). Le 16 novembre 1847, lors du baptême d’Isidore Ducasse (grand garçon de 591 jours ; une anecdote : c’était un mardi) à la cathédrale La Matriz de Montevideo, Eugène Baudry et son épouse Eulalie Augréni représentent son parrain en titre (Bernard *Ducasse) et sa marraine ; 24 jours après il signe encore l’acte de décès de Jacquette *Davezac. Un frère de Baudry, pharmacien à Rennes, s’enquérant de lui en 1895, fait mention d’un retour en France en 1850 et d’une « cargaison de vins » avec laquelle il est reparti (son retour à Montevideo est en effet signalé en octobre). Peu après, Baudry s’engagera dans la légion française. Vers 1860, il s’installera avec sa famille (trois filles et quatre garçons) à Cagunche (Argentine). Leur trace s’arrête là.

Advertisements