Étiquettes

, , ,

Pella, –356 – Babylone, –323.

Roi de Macédoine, connu pour son caractère envahissant. Prototype et modèle de César et de Napoléon, il avait pu recevoir la meilleure initiation philosophique, ayant eu pour précepteur Aristote. On l’a dépeint chaste, mais la bonté de sa descente est mieux attestée encore : parfois il dut cuver son vin quarante-huit heures durant – et l’habitude s’ancra si bien que ce fut, Sénèque s’en attriste, une ultime beuverie qui calma définitivement l’animateur de tant de mortelles mêlées. Sur ce cas, c’est la question de l’exemplarité des grands que soulève la pointe de Pascal : « L’exemple de la chasteté d’Alexandre n’a pas tant fait de continents que celui de son ivrognerie a fait d’intempérants, etc. » ainsi redressée par Ducasse : « L’exemple de la chasteté d’Alexandre n’a pas fait plus de continents que celui de son ivrognerie a fait de tempérants, etc. » (II : 122). En posant que l’exemple d’Alexandre a fait c continents, t tempérants et t’ intempérants, on a respectivement les inégalités c < t’ (Pascal) et £ t (Ducasse), t’ et t étant, soulignons-le, indépendants. Avouons que la comparaison de ces trois nombres échappe à la science : ni l’inégalité proférée par Pascal, ni celle préférée par Ducasse, ne sauraient être établies doctement. Chacun est libre de faire, de maintenir sa conjecture. Mais, vu l’indépendance des appréciations t et t’, les deux inégalités sont parfaitement conciliables : rien n’empêche qu’à la fois le Macédonien ait suscité moins de continents que d’intempérants (Pascal) et peut-être plus de tempérants que de continents (Ducasse). L’intéressant est qu’ayant à choisir entre l’efficacité de l’exemplarité et celle de l’anti-exemplarité, le premier moraliste, triste, penche vers l’une, le second, d’humeur meilleure, vers l’autre : au lieu de se féliciter du fait que l’exemple d’un ivrogne aussi grave qu’Alexandre ait produit probablement (ayons, même, la hardiesse de dire certainement) plus de tempérants que d’intempérants (t > t’), Pascal s’attarde à supputer les continents qu’il n’a pas conquis à son exemple, chiffre vraiment sans intérêt pour la morale (car peut-être la continence – et que dire du nationalisme? – fait autant de tort que de bien). En revanche l’intempérance, mal certain, produit, par l’évidence des dégâts qu’elle occasionne, la réflexion de ceux qui, au vu de mauvais exemples moins criants, n’auraient peut-être pas été si impressionnés. Ainsi ce mal relatif (les libations d’Alexandre et sa bande) a-t-il pu occasionner ce bien certain : la tempérance des mieux informés. Voilà ce que Pascal eût pu démontrer, si ses pensées ne fussent demeurées à l’état d’ébauches, et que, libéral, Ducasse donne à déduire par une modification si économique qu’elle ne change que huit lettres à la phrase primitive.

Advertisements